vendredi 10 août 2007

Pourquoi abolir la réserve fédérale américaine ?

Gallatin (auteur du blog liberal du même nom) propose aux lecteurs de Ron Paul France un article fondamental pour comprendre le combat de Ron Paul contre la Réserve Fédérale Américaine. Nous remercions vivement Gallatin pour ce petit bijou de clarté et de simplicité sur ce sujet trop souvent mal expliqué. Faites nous part de vos commentaires !

La réserve fédérale des Etats-Unis est l’équivalent outre-Atlantique de la banque centrale européenne. Elle est de création récente : 1913. Donc, a priori, il ne serait pas plus difficile de l’abolir en 2009 qu’il ne fut difficile de la créer 96 ans auparavant. C’est ce que propose Ron Paul dans son programme électoral. Pour lui, c’est le combat de toute une vie.

Le rôle de la banque centrale est très mal compris par le public, et souvent encore plus mal compris par les soi-disant experts en économie. Néanmoins, on sait plus ou moins que la banque centrale « contrôle la monnaie ». Qu’est-ce cela veut dire au juste, « contrôler » une monnaie ?

L’or

Aux temps pas si lointains où la monnaie était « sonnante et trébuchante », c’est-à-dire faite de pièces d’or et d’argent, nul besoin de la contrôler. Il n’y avait pas de banques centrales. C’est parce qu’il était alors impossible de « créer » de la monnaie à partir de rien. Le seul moyen de créer une pièce d’or était de découvrir une mine, de creuser profondément, d’en extraire du minerai, de l’affiner, et de le fondre en pièces d’or. C’était beaucoup de travail...

C’est cette difficulté extrême de production qui garantissait, et garantit encore, la valeur de l’or. La valeur d’une chose est proportionnelle à sa rareté. Si, d’un coup de baguette magique, on pouvait doubler du jour au lendemain la quantité de pièces et de lingots d’or en circulation, alors leur valeur serait divisée par deux. L’or est apprécié dans tous les pays du monde précisément parce qu’il est difficile à produire.

La quantité de monnaie

Ce petit détour par l’étalon-or nous permet de mieux comprendre ce que veut dire « contrôler » la monnaie-papier. Cela veut dire contrôler la quantité de monnaie. La mission de la réserve américaine est donc de décider du nombre de dollars en circulation.

Il y a 3 possibilités : soit elle réduit le nombre de dollars en circulation, soit elle le garde constant, soit elle l’augmente.

Or, il n’est jamais dans l’intérêt des hommes d’état de réduire la quantité de monnaie-papier en circulation. Ça veut dire engranger une certaine quantité de monnaie par l’impôt (qui est impopulaire), puis la détruire plutôt que de la dépenser à des projets qui augmentent leur pouvoir personnel sur le reste de la société. Il n’y a aucune chance que ça arrive.

De plus, si on voulait garder la quantité de monnaie constante, alors on n’aurait pas besoin de monnaie-papier et de banques centrales, on pourrait utiliser les pièces d’or et d’argent.

Donc il n’existe qu’une seule et unique raison d’avoir une banque centrale : pour augmenter la quantité de monnaie en circulation.

La planche à billets

C’est comme le gouvernement français à la fin du XVIIIème siècle : il a créé les « assignats » pour pouvoir en imprimer autant qu’il voulait. Il en a imprimé tellement qu’à la fin les assignats ne valaient plus rien du tout.

Aujourd’hui, la plupart de votre argent n’est pas sous forme de billets de banque planqués sous le matelas. Il est sous forme de compte en banque : c’est un jeu d’écriture entre vous et votre banque qui dit que vous avez tant d’euros sur votre compte.

Donc la banque centrale n’augmente plus la quantité de monnaie en faisant fonctionner la fameuse « planche à billets ». Elle l’augmente en faisant un jeu d’écriture entre elle-même et les banques commerciales où le public a ouvert des comptes. Par exemple, le 9 août 2007, la banque centrale européenne a créé 95 milliards d’euros à partir de rien grâce à ce petit jeu d’écriture, et la réserve fédérale a créé 25 milliards de dollars de la même manière.

Comme la masse monétaire M1 de la zone euro était de 3770 milliards d’euros, cela veut dire que la valeur des euros dans votre compte en banque a baissé de 2,5% en une journée. Sans que personne ne vous demande la permission.

Maintenant vous comprenez pourquoi il faut abolir la banque centrale ?

Gagnants et perdants

Quand la banque centrale fabrique de la monnaie à partir de rien, qui y gagne et qui y perd ? Il faut visualiser le système monétaire comme une série de cercles concentriques, avec la banque centrale au centre, et le commun des mortels à la périphérie.

La banque centrale, au centre du système, crée de la monnaie et l’utilise immédiatement pour augmenter son pouvoir sur le reste de la société, donc elle c’est la première gagnante. Les grosses banques d’affaires qui ont un compte auprès de la banque centrale et un accès privilégié au marché des emprunts d’état constitue le deuxième cercle, ils sont parmi les premiers à recevoir la monnaie ainsi créée, donc ils sont aussi gagnants. Ils peuvent s’en servir pour la prêter à d’autres et empocher une bonne commission. Et ainsi de suite. Quand l’argent créé au centre du système arrive à la périphérie, c’est-à-dire au travailleur, au rentier, aux gens normaux, ceux-là ont vu les prix de tout ce qu’ils consomment augmenter et le pouvoir d’achat de leurs économies réduit, donc ce sont eux les perdants.

Plus on est éloigné du centre du système financier, plus la création de monnaie agit comme une taxe. En quelque sorte, le 9 août 2007, la banque centrale a prélevé une taxe de 2,5% sur les économies de tous les Français (sauf les banquiers). Sans leur dire. C’est ce que Ron Paul appelle « inflation tax ».

Inflation

L’inflation, ce n’est pas la hausse des prix. L’inflation, c’est la hausse de la quantité de monnaie en circulation. La hausse des prix est un indicateur statistique arbitraire inventé par ceux qui créent l’inflation (les hommes d’état) pour mesurer l’impact néfaste de leurs activités sur le peuple.

Les hommes d’état ne veulent pas trop pressurer le peuple, de peur qu’il ne se révolte. Ils ont remarqué, au fil du temps, que le peuple ne se révolte pas si la hausse des prix est de l’ordre de 2% par an. Cela pose donc une limite à la vitesse de création de monnaie. Il est utile à la banque centrale de garder un œil sur la hausse des prix afin de savoir si elle a encore beaucoup de marge pour augmenter la quantité de monnaie, ou si ça devient « trop visible ».

Peu à peu, l’indice de la hausse des prix est aussi devenu un formidable outil de manipulation de l’opinion publique. En trichant sur la formule, et en manipulant les données, il est possible de publier des chiffres qui n’excèdent pas 2%, alors que les consommateurs de base sentent bien que le pouvoir d’achat de leurs billets de banque diminue de 5% à 10% par an. La publication « officielle » de chiffres rassurants sème suffisamment le doute dans les esprits pour que les gens ne se révoltent pas.

Faux-monnayeurs

En conclusion, il n’existe strictement aucune différence entre les activités de la réserve fédérale américaine et celle d’un faux-monnayeur. Tous les deux créent de la monnaie à partir de rien du tout pour leur propre bénéfice et celui de leur premier cercle de complices, aux dépens des gens normaux qui utilisent cette monnaie-papier comme réservoir de valeur.

La vérité est que les gens dépendent de la monnaie pour faciliter la division du travail : le troc, ça n’est pas pratique ! Ayant reconnu cette dépendance, le gouvernement s’est décidé à s’emparer par la force de la monnaie afin d’en abuser pour augmenter son pouvoir sur le reste de la société. La banque centrale est l’instrument par lequel la mafia politico-financière au pouvoir exploite les gens normaux. C’est pour cela que Ron Paul veut l’abolir.

Gallatin

34 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Pour en savoir plus... voici un complément:

http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=3214

Go Ron Paul 08!! We love you!
Ricsen (Geneva-Switzerland)

Anonyme a dit…

Iowa straw poll: Ron Paul n'est toujours pas sur le devant de la scene... un petit article la dessus?

Live Free or Die a dit…

Tres bon article, avec un petit bemol quand au raccourcis "valeur = proportionelle a la rarete". Les rochers lunaires sont rares mais n'ont aucune valeur pour moi. Ils en auront pour un collectioneur passione. La valeur d'un objet ne depend pas uniquement de sa rarete mais aussi de sa desirabilite pour chacun.
Je suppose qu'il ne s'agit la que d'un raccourcis mais j'encourage vivement tout le monde a lire les theories de l'ecole autrichienne sur la valeur.

En ce qui concerne la taxe par l'inflation.. elle existe depuis les romains, qui rognaient les bords des pieces d'or ou en changaient la purete afin de creer de nouvelle pieces. L'inflation existait aussi chez les romains, qui menacerent de se revolter sous certain empereurs (il ne me semble pas que la republique eu jamais recourt a cela, mais je ne suis pas historien).

Il me semble qu'une piste nouvelle, jamais publiquement evoquee, ni meme par Ron Paul, concerne la simple liberte d'utiliser la monnaie ou les monnaies de son choix. Meme Ron Paul ne semble pas explorer la possibilite d'abolir les legal tender laws des Etats Unis, meme si celles-ci sont deja bien moins contraignentes aux US.
Ainsi nous avons un nombre croissant et important de monnaies alternatives aux Etats-Unis, legales a condition d'accepter aussi l'US dollar en paiment de dettes.

Le gouvernment US fait tout pour limiter l'utilisation de ces monnaies y compris faire circuler des rumeurs quand a leur illegalite lorsqu'elles deviennent trop populaires.
Le Liberty Dollar et le Phoenix Dollar sont deux examples tres interessants de monnaies privees, virtuelles ET physiques, basees sur l'or ou l'argent.

L'abolition de la banque centrale et le retour a une monnaie basee sur l'or n'est qu'une etape vers la liberte d'emettre et/ou d'utiliser la monnaie de son choix, basee sur ce que l'on souhaite (fiat or not).

numerosept a dit…

Merci pour ces explications. Personne n'explique clairement ce qu'on entend par "injecter X milliards d'euros".

Marie a dit…

Greetings from Texas!

I read about your blog in the New York Times. It is so wonderful to read (even though my French is very, very bad--my apologies).

I have met Rep. Paul several times; he is very cordial and knowledgeable.

American politics is a big mess, but Ron Paul gives me hope.

Please keep up the good work.

Liberte!

Marie
Houston, TX, USA

Anonyme a dit…

et si la banque centrale europeene
ne creait pas cet argent:
chute du systeme monetaire
et de l'economie. Oui trop
"creer de l'argent" c'est un
mauvais truc, mais il faut
gerer l'economie aussi.
Le "laissez-faire" , on
l'a trop laisse' faire!

Live Free or Die a dit…

De Anonyme: "et si la banque centrale europeene
ne creait pas cet argent:
chute du systeme monetaire
et de l'economie.
"

Ah bon? Il semble manquer les explications a ce commentaire somme toute un peu arbitraire.

Les Etats-Unis ont fonctionne tres correctement sans banque centrale jusqu'en 1913. La crise de 1929 n'est apparu qu'un peu apres, lorsque le concept du fractional reserve banking a prit de l'ampleur.

History anyone?

Anonyme a dit…

Moi aussi, j'ai vu l'article au NY Times. Merci! En 1988 j'ai vote pour Ron Paul - contre G. Bush le plus vieux - pour le president et je voterai pour lui encore!

Chuck Cavanaugh
Las Vegas

Boris a dit…

Je suis un Franco-American nais en france qui habite en Amerique. J'aime beauquou les politiques American.

Je prefere les Democrats, mais je pense que Ron Paul et mon candidat prefere de les Republicans.

La raison que je le supporte pas et par-ce-que il ne supporte pas des programmes economic du governement pour aider les gens pauvres. Je ne suis pas tres sur que il sera bien pour l'environment non plus.

Je pense que ca sera bien si Amerique adopte un system universelle de sante come a plein dautres de pais come la France.

Meme si je susis un Democrat, je suis impressione par tous le support que Ron Paul a sur l'internet et je pense que c'est super que il ya des gens en France qui le supporte.

Keep up the good work with the blog! :)

Live Free or Die a dit…

Hi Boris,

Ron Paul ain't quite against helping the poor. He's against helping the poor through the barrel of a gun (ie. government taxation - "pay up or else"). He's pretty much a "charity rules" kind of guy.
Because we don't see the gun everyday doesn't mean it's not there.

He understands that politicians have far too much power and are worshiped as gods when really all they do is spend other people's money on their pet projects.

When you give the current government power to help the poor, you also give the next power to ruin their lives. That's why people are always fighting to get their guy into office and this is the very reason we have powerful lobbies.

Take the power away, you do away with lobbies and political violence.

Help the poor through voluntary projects.. not force.

Ron Paul is for peace.. including here at home.

Max a dit…

Ron Paul's vision is for evolution of the mind. It is for growth of the individual, for the individual detachment from dependence on federal government for necessities that can be self attained and for choices that can be self decided. It is for a fair country where what is needed and wanted is available to be attained fairly without corruptive regulation. It is for individual freedom in a world that was always supposed to have it.

Fabio Bossi a dit…

Ron Paul France in the NY-Times-Blog!

http://thecaucus.blogs.nytimes.com/2007/08/13/ils-aiment-ron-paul/

Anonyme a dit…

Bonjour,
j'ai une question, je ne comprend pas bien comment les 95 milliards passent de la banque centrale aux banques d'affaires et commerciales, en echange de quoi recoivent elles cet argent ?

Gallatin a dit…

A Live Free or Die:

Merci de votre commentaire.

Vous précisez que: "La valeur d'un objet ne depend pas uniquement de sa rareté mais aussi de sa désirabilité pour chacun."

Je suis 100% d'accord avec vous.

Quand je disais que la valeur était proportionnelle à la rareté, je faisais un raccourci. La vraie notion de valeur est marginale, conformément aux théories de l'école autrichienne.

Gallatin a dit…

A numerosept:

Voici le mécanisme par lequel la réserve fédérale injecte des milliards de dollars:

Les banques commerciales vendent à la réserve fédérale des bons du trésor qu'elles avaient.

En retour, la banque centrale les paie avec des dollars (ou des euros) qu’elle crée à partir de rien.

Cela accroît la quantité de dollars dans les caisses des banques commerciales.

Par conséquent, elles peuvent faire davantage crédit à leurs clients.

Live Free or Die a dit…

N'oublions pas nonplus que les banques aux Etats-Unis (et dans le reste du monde) sont autorisees a preter de l'argent virtuel avec seulement une fraction disponible en reserve (argent reel).

We shouldn't forget that banks in the US (and elsewhere in the world) are allowed to loan virtual money with only a fraction of it in hard currency (actual money). Bank runs are unsustainable mostly because banks are allowed to do what would land any regular citizen in jail (ie. loan money they never had in the first place).

Sweet deal :)

Arthur a dit…

> numerosept said...

> Merci pour ces explications. >Personne n'explique clairement ce >qu'on entend par "injecter X >milliards d'euros".

Deposer de l'argent à x% je crois que la bce l'a fait à 4.
C'est à dire mettre de l'argent à disposition en masse pour les banques desirant en emprunter, eviter un marché peu liquide, asséché qui conduirait direct au krach.
Pourquoi les banques ont besoin d'emprunter, car elle ne peuvent plus faire face à leur engagement vis à vis de la crise immobilière aux us.
La bnp a suspendu 3 fonds.
Les clients ne peuvent plus vendre leurs part de fonds (sympat !), alors la bce mais de l'argent sur la table à x% pour que les banques frappés de plein fouet par cette crise immobilière aux us evite de vendre d'autres actifs pour palier à cette crise et donc entraine d'autres chute etc..
Avec ces prêts les banques ont donc des liquidités.
Ceci étant cette argent injecté par la bce et la fed (156 milliards eur et 65 usd) est juste du papier "out of thin air" comme dirait Ron Paul.
Si on va plus loin on s'apercoit que toutes ces crises sont du au controle de la circulation de la monnaie qui est fait par les banques centrales qui appartiennent à un groupe privé de personnes (nouvel ordre mondial), ce que veux faire sauter Ron Paul à juste titre.

>Anonyme said...

> Bonjour,
> j'ai une question, je ne >comprend pas bien comment les 95 >milliards passent de la banque >centrale aux banques d'affaires et >commerciales, en echange de quoi >recoivent elles cet argent ?

De le rembourser en payant x% d'intérêt, c'est des prets.

Anonyme a dit…

Ron Paul 2008 baby!!!

I don't speak French - but thank you! .. and thanks for the Statue of Liberty!!!!

Arthur a dit…

Boujour,

Video traduite en francais expliquant le Monopolie
Say No to the New World Order, say Yes to Dr No.

Liberty has 2 first name, Ron Paul.

Support 4 Ron Paul

R(love)ution

Arthur a dit…

C'est bien à 4%
On en est maintenant à 200 Milliards d'Euro.
Un article avec un interview de Jerome_Corsi
expliquant que nous sommes déjà dans une récession orchestrée.

Stevo7 a dit…

Je suis d'accord que la reserve federale a besoin de reforme, mais je ne suis pas sur qu'il faut la abolir. C'est util a souvenir toutes les crises de banques durant les 1800s, quand il n'y avait une reserve federale pour garder la stabilite. Quelle est la solution que vous proposez pour eviter plus crises? Bien sur, la systeme de banques comerciales est plus complique etque dans les 1800s. Excusez ma francais terrible si'l vous plait!

J'aime la site! Ron Paul 2008

Libertador a dit…

Analyse très juste et pertinente... Tout cela nous ramène une fois de plus à la conclusion suivante : le retour de l'Or comme monnaie universelle !

Achetez de l'or, son prix va grimper dans des proportions vertigineuses... une fois que les gens auront compris que les monnaies papier (dites "fiduciaires")s'approchent chaque jour un peu plus de leur valeur papier !

Notamment le dollar, dont la baisse va s'accélérer de façon exponentielle...

La monnaie doit être libre, les Etats n'ont pas à se l'approprier à des fins de manipulation et d'appauvrissement insidieux des peuples.

Arthur a dit…

> Libertador said Achetez de l'or, son prix va grimper...

J'entendais l'autre jour un économiste voyant facilement l'or à 800$, mais attention au risque de change.
L'or est coté en $ (comme la plupart des matière premières) donc les seuls qui ne prennent pas de risque de changes sont les américains.
Par contre les autres (dont leur monnaie nationale n'est pas le $) ya le risque de change, si l'or gagne 10% et la monnaie locale gagne 10 % par rapport au $ ça fait pas beaucoup de gain.
Or aujourd'hui le pauvre $, il touche à sa fin , l'Amero devrait le remplacer comme monnaie de l'american union (canada, us et mexique) le même phénomène qu'ici en europe evec l'Euro, dont Ron Paul est contre evidement.

Arthur a dit…

Arthur said
>l'Amero devrait le remplacer
> comme > monnaie de l'american
> union (canada, > us et mexique)
> le même phénomène qu'ici en
> europe evec l'Euro, dont Ron
> Paul est contre evidement.

Evidement car que ce soit l'Europe ou la North American Union, ces 2 "super etats" se substituent aux états membres et donc les constitutions de ces mêmes états deviennent caduques et comme Ron Paul est le "champion of the constitution", il ne peut qu'être contre.

Freedom has 2 first name Ron Paul.

Babar a dit…

Superbe article.

Ron Paul est vraiment un espoir et pas seulement pour l'Amérique bien que je me demande avec qui il va gouverner. Il faudra qu'il fasse des concessions aux autres du GOP.

Arthur a dit…

Juste pour compléter la description de la fed, un texte de Jim Marrs dans son livre "Rules by Secrecy" p76.
"Si je dépose 100 $ sur mon compte , c'est en fait un prêt à la banque qui doit être payé à la demande, donc dans les livres c'est un engagement (Au passif, a liability), mais la banque les place dans une autre banque qu'elle doit rembourser avec intérêts à x% donc mes 100$ (moins en fait 20% doivent rester en dépôt , sur le fait que tous les clients ne demande pas (jamais) leur argent en même temps) deviennent un actif sous forme de dépôt, (A l' actif du bilan, un avoir, an asset), donc mes 100$ sont un avoir et un engagement, un emploi et une ressource, se contrecarrant l'un et l'autre prouvant que cet argent est essentiellement sans valeur.
Si je place ces 100$ dans un compte d'épargne, j'aurais un petit intérêt et je pourrais pas les retirer quand je veux , et s'il reste sur mon compte courant j'aurais des miettes ou rien comme intérêts , mais quand la banque me prête 100 $, alors elle me chargera d'intérêts basés sur les taux en cours et récoltera le profit, il est donc clair que dans la pratique bancaire la dette égale profit.
C'est le premier secret de l'argent.
Il est pas difficile de voir qu'il est beaucoup plus profitable d'ouvrir une banque qu'un compte.. cela peut aussi expliquer pourquoi les seuls et puissants Etats-Unis sont devenus une nation débitrice."

Et Ron Paul siffle la fin de la récréation.

Emmanuel a dit…

Merci Arthur pour ce complément d'info. Très éclairant en effet! Je vais penser à changer de métier... ;)

Arthur a dit…

Juste :)

Anonyme a dit…

Bien le bonjour, je vie au Canada (Québec).

J'ai de la misère à comprendre la façon dont Ron Paul veut créer l'argent. Il parle contre le système actuel, mais pas besoin d'être Einstein de se rendre compte que depuis 1913 ça va mal.

Vouloir retourner à l'étalon Or est de la bétise. Il serait idiot d'attendre de chercher, trouver, extraire, rafiner... de l'or pour ensuite le remettre sous terre entouré de gardes armés, pour finalement avoir le droit d'activer la production pour répondre aux besoins de la population. Ça risque en plus de créer une rareté inutile et faire le jeu des banquiers.

En créer n'importe comment n'est pas mieux aussi.

Il existe 2 gros problèmes dans notre système monétaire actuel:

Premièrement, la somme des chiffres-prix est supérieur à la somme des chiffres-argents(salaires+profits). Donc on ne peut acheter l'ensemble de notre production, ce qui amène à de la surexportation à cause de notre faible pouvoir d'achat. Ça entraîne alors des conflits économiques et finalement des guerres. On peut alors détruire de la production et occuper le plus possible de monde (embauchage intégral).

Donc si on possède pour 100G de produits-services et que dans nos poches seulement le 3/4, il faudrait donc que l'on puisse acheter notre propre production avec ce 3/4 en injectant 1/4 de plus sous forme de dividende social pour tous à dépenser durant le mois, signe de notre progrès. Nous devons payer ce que l'on consomme et non ce que l'on produit et ce une fois seulement.

Mais il y a un autre problème, soit l'usure (intérêt) sur l'argent nouveau. Cela signifie qu'avec un montant X en circulation, il faut un plus grand retour d'argent que d'émission. Donc une dette pour notre propre production, faisant de notre actif une dette, ce qui est illogique, à moins que l'on importe plus que l'on exporte.

Alors que faire? Il fait se doter d'un Office comptable, soit un Crédit US ou Crédit d'état pour émettre un crédit sans intérêt pour activer la production (avec garanties, qui seront meilleures car pas d'intérêt à payer et meilleur pouvoir d'achat du peuple grâce au dividende social). Et ce qu'importe le parti au pouvoir, ç'est à la population de s'instruire et de le demander.

Les banques ne pourraient donc demander de l'intérêt que sur l'argent venant des épargnants, donc une couverture de 100%.

La production viendrait d'argent nouveau au fur et à mesure et l'argent reviendrait au fur et à mesure de la consommation-utilisation.

À la fin de l'année ou trimestre, la différence en % entre la production et la consommation entrainerait une baisse de prix pour combattre l'inflation et un crédit serait donné au vendeur en fonction de ces ventes pour rencontrer ses obligations.


Donc pu besoin de taxes-impôts, meilleur libre marché en permettant un accès plus facile au crédit pour les petites compagnies et beaucoup moins de faillites. Nous dépendrions alors moins de la Bourse. Le salaire serait l'argent du labeur et le dividende l'argent de la liberté. Pu besoin de faire des grèves pour augmentations de salaires qui créent de l'inflation. Donc si dans un futur éloigné les machines font presque toute la production en se passant de salariés, alors le dividende sera presque de 100% et le salaire 0.

Demandons le Crédit Social. Le site de Vers Demain avec Louis Even explique bien le système, même si ça date des année 60. L'inventeur est C H Douglas, l'économie distributive et date de 1917.

isegien a dit…

Bonjour je trouve que l'article reste intéressant, même si il est un peu partisan, l'analyse d'une banque centrale me semble plutot suspecte. La mission de la BCE par exemple est de stabiliser les prix, étant séparé de l'état, elle ne créé pas de la monnaie pour financer celui ci, mais elle régule celle ci afin d'éviter toute crise d'iliquidité ou toute inflation sérieuse.

La BCE va influencer le marché monétaire par la fixation de ses taux, et va contribuer à contrôler le crédit grâce aux réserves obligatoires et son taux de refinancement.

La BCE empeche justement les dérives des banques ou des états, en ne leur permettant pas de créer indéfiniment de la monnaie, elle est une garante du pouvoir d'achat du consommateur.

Les supprimer me semble au moins farfelue au pire trés dangereux...

Ce que je trouve dangereux de mon côté ce sont plutot les hedges funds et les fonds nationaux comme le fonds chinois, possédant des réserves de change tout à fait énorme de l'ordre de plusieurs milliers de millards de dollars, ce sont ces hommes qui peuvent dynamiter à tout moment l'économie mondiale.

Pour prendre un exemple plus "parlant" les fonds nationaux pourraient racheter "facilement" l'ensemble de la capitalisation des groupes dans le CAC40, en transformant ses dollars en euros, le taux de change ne serait plus à 1.40 je vous laisse imaginer les conséquences d'un passage de 1.4 à 3 ou 4 dollars pour un euros...

Une crise terrible aux USA, une crise sans précédent en Europe, et encore...
La priorité à mes yeux est plutot de libéraliser les cours des monnaies partout dans le monde...

Ricsen a dit…

Bonsoir,
Je suis tombé sur cette excellent article en français écris par Brad Jensen, il a été plus de quatre ans l'assistant juridique pour les affaires bancaires pour le Représentant Ron Paul.

http://www.euro92.com/new/article.php3?id_article=248

Go Ron Paul 08!! We love you!
Ricsen (Geneva-Switzerland)

Emmanuel a dit…

Bonjour Ricsen,

Merci pour le lien sur Brad Jensen, très interessant en effet!

Mateo a dit…

isegien>
Ce que tu expliques me paraît intéressant, même si je ne maîtrise pas (encore) toutes les subtilités des systèmes financiers et monétaires internationaux.

La BCE n'est effectivement pas (apparemment) au service des états européens, même si elle subit des pressions politiques, qui se renforcent d'ailleurs dangereusement.
Cependant, on laisse ici aux mains d'hommes, qui, même s'ils sont considérés comme des experts, sont des humains, donc faillibles, l'énormes responsabilité d'ouvrir et de fermer les vannes du crédit.

Si ceux-ci les ouvrent trop, l'excès de liquidité provoque des bulles spéculatives dans le domaine qui paraît opportun aux investisseurs. Ce fut les technologies de l'information il y a quelques années et plus récemment les marché immobilier avec la crise du subprime. A chaque fois, les financiers, qui ne sont ni des spécialistes des technologies de l'information, ni de l'immobilier, ont mal évolué le produit dans lequel ils investissaient.

Si les experts de la BCE ferment trop les vannes, cela freine l'investissement et étouffe l'économie.

Ils doivent donc en permanence avoir une connaissance parfaite de l'ensemble de l'économie et fixer de façon parfaite les taux. Impossible! Il s'agit d'une sorte de "socialisme appliqué au système monétaire", un espèce de monstre kafkaïen.

Mais connaissances en matière financière et monétaire s'arrêtant là, je ne sais pas quelle réponse serait la plus appropriée à ces problèmes. Mais intuitivement, j'ai l'impression qu'il faudrait que le système s'auto-régule, l'information étant largement trop diffuse. Intuitivement, j'ai donc l'impression qu'il faille permettre plus de libertés et abolir le monopole de la décision des taux directeurs à quelques "happy few" arbitrairement sélectionnés (et peut-être également celui de la fabrication de monnaie?).

Le retour à l'étalon-or ne me paraît pas, intuitivement encore, approprié.

D'où ma question isegien (enfin on y arrive!): qu'entends-tu par la "libéralisation des cours de monnaie"?

Anonyme a dit…

^^ nice blog!! ^@^

徵信,徵信,徵信,徵信,徵信,徵信社,徵信社,徵信社,徵信社,徵信社,