dimanche 17 juin 2007

Ron Paul et la religion

Comme souvent Ron Paul surprend, et une courte étude de ses rapports avec la religion (pour répondre à une question posée par un de nos lecteurs) ne déroge pas à cette règle. S’il s’avère un pratiquant régulier mais discret, Ron Paul s’appuie fréquemment sur la religion et ses principes pour déterminer ses positions. Il défend la liberté d’exercice religieuse, d’expression et sa place essentielle dans la vie publique des Etats-Unis, tout en conservant la primauté de la Constitution.

Protestant pratiquant mais discret

Ron Paul fait preuve d’une grande discrétion sur sa pratique religieuse. Le peu d’information disponible sur le sujet est caractéristique de son refus de toute dérive clientéliste malgré l’importance considérable des mouvements chrétiens conservateurs aux Etats-Unis.

Il se proclame protestant, suis régulièrement des offices religieux, mais ne s’étend guère en place publique sur sa pratique privée.

Caractère sacré de la vie

Ron Paul défend comme médecin et croyant le caractère sacré de la vie. Il est contre l’avortement, l’euthanasie et la peine de mort.

Il a introduit en 2005 une proposition de loi pour reconnaître ce caractère sacré de la vie dès la conception. Cette loi aurait autorisé chaque Etat à prendre individuellement des mesures contre l’avortement.

Hommage à Jean-Paul II pour sa défense de la vie

Son appartenance protestante ne l’a pas empêché de faire une déclaration au Congrès pour rendre hommage à Jean-Paul II lors de sa disparition. « Jean Paul II comprit que la liberté, à la fois personnelle et économique, est une condition nécessaire à l’épanouissement de la vertu humaine. » Ron Paul se reconnaît également dans ses combats pour la vie – contre l’avortement, l’euthanasie et la peine de mort – mais également dans sa condamnation de la guerre en Irak non justifiée au regard de la doctrine catholique de la « juste guerre ». Au passage Ron Paul égratigne tous ceux qui se réclament des enseignements de Jean-Paul II mais se satisfont d’une adhésion sélective en oubliant ses positions contre la guerre ou contre l’avortement selon qu’ils sont conservateurs républicains ou démocrates.

Doctrine catholique de « la guerre juste» contre guerre préventive

Lors d’un débat télévisé entre candidats Républicains à l’investiture Républicaine, Ron Paul s’est insurgé contre l’abandon par les Etats-Unis de la « doctrine chrétienne de la guerre juste » pour celle de la guerre préventive. Les Etats-Unis ne sont pas intervenu en Irak lors de la seconde guerre du golfe pour se défendre ou pour aider un autre Etat.

Séparation bien comprise de l’Eglise et de l’Etat

Ron Paul prend position contre la disparition progressive de toute référence religieuse dans la vie publique des Etats-Unis. Ainsi, la Constitution prévoit la séparation de l’Eglise et de l’Etat en ce qu’elle interdit formellement l’établissement d’une religion officielle d’Etat primant sur les autres. Mais ce texte constitutionnel n’exige pas de faire disparaître toute manifestation religieuse dans les institutions des Etats-Unis (dans les écoles, les cours de justices, les administrations publiques…).

D’une manière générale, Ron Paul supporte l’idée qu’il n’est pas du ressort du gouvernement fédéral d’intervenir dans les affaires religieuses des citoyens ou des Etats.

Nécessaire indépendance des religions de l’Etat

Suivant en cela la volonté des « pères fondateurs », Ron Paul défend la liberté religieuse et sa libre expression notamment parce qu’elle permet aux individus d’avoir leur propre conception morale et civile. Cette autonomie morale et civile des citoyens leur permet de se gouverner eux-mêmes avec leur propre sens du bien et du mal, sans nécessiter l’intervention d’un gouvernement extérieur. C’est cette autonomie que les collectivistes de gauche tenant d’un contrôle absolu du gouvernement sur les individus cherchent à éliminer en faisant disparaître la religion de la vie publique.

Il ajoute qu’ « historiquement la religion a toujours représenté un danger pour le gouvernement parce qu’ils sont en compétition pour la loyauté des individus. Dans l’Amérique moderne, la plupart des institutions religieuses ont abandonné leur indépendance depuis longtemps et servent maintenant de supporters aux politiques étatiques comme les services sociaux, (…) et les agressions militaires sous couvert de démocratie. Peu d’églises américaines s’opposent aux politiques du gouvernement, pour peu que leur statut d’exemption fiscal soit maintenu. »

Droits des individus et Homosexualité

Lors du troisième débat télévisé entre les dix candidats à l’investiture Républicaine, Ron Paul a précisé sa pensée sur l’homosexualité en répondant à une question relative à leur place dans l’armée. Les individus ne tiennent pas leur droit de leur appartenance à un groupe, une communauté ou un sexe. Il ajoute « Nous tenons nos droits du Créateur en tant qu’individus. En conséquence chaque individu doit être traité de la même façon. Si des comportements homosexuels dans l’armée posent problème, il faut traiter ce problème. De même si des comportements hétérosexuels posent problème, il faut les traiter. »

Reconnaissance de la théorie de l’évolution contre le créationnisme

La question de la théorie de l'évolution et du créationnisme, a été abordée lors du premier débat télévisé entre les dix candidats à l'investiture républicaine. 3 candidats ont levé la main lorsqu'un journaliste a demandé qui croyait au créationnisme. Ron Paul n'a pas levé la main. Un bloggeur a par la suite posé la question par email au staff de campagne de Ron Paul. La réponse fût « Ron Paul est un médecin et croit dans la théorie de l'évolution ».

Primauté de la Constitution des Etats-Unis

Contrairement à nombre de ses concurrents Républicains qui brandissent leur foi comme un étendard vertueux pour attirer le puissant électorat chrétien évangélique, Ron Paul fait en toute occasion prévaloir la Constitution des Etats-Unis comme référence ultime.

Ce constitutionnalisme de principe l’amène parfois à prendre des positions contraires à l’opinion majoritaire de nombre de ces électeurs chrétiens conservateurs du Texas.

Ainsi, pour Ron Paul toute vie est sacrée. Il a invariablement pris position contre l’avortement, l’euthanasie et la peine de mort. Mais lorsqu’un amendement constitutionnel fût soumis au vote du Congrès pour bannir l’avortement, il a voté contre. Ron Paul a toujours défendu l’idée que le texte de la Constitution ne donnait pas de base légale à l’Etat fédéral pour intervenir en matière d’avortement. Cette question devrait être du ressort des Etats fédérés, contrairement à la construction juridique artificielle de la Cour Suprême (Arrêt Roe v. Wade) qui a reconnu un droit fédéral à l’avortement sur le fondement de la Constitution.

Pour les mêmes raisons de respect de la Constitution, Ron Paul s’est opposé à un amendement constitutionnel définissant le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme bien que par conviction il soit contre le mariage homosexuel.

Suivant l’idée que la Constitution énumère et limite les domaines d’intervention de l’Etat fédéral, les tenants d’un respect strict de la Constitution pensent que les questions sociales ne sont pas du ressort du gouvernement.

8 commentaires:

Banquise Tropicale a dit…

Merci pour ton blog :) J'ai posté un billet sur Ron Paul, version anglaise et française pour le faire connaître également des français. Espérons que cela marche :)

Emmanuel a dit…

Merci pour la pub! J'ai effectivement reçu une bonne cinquantaine de visites supplémentaires hier avec ton article. Si seulement les positions de Ron Paul pouvaient donner des idées aux politiciens français...

Keep up the fight!

Babquise Tropicale a dit…

ok :) n'hésite pas à metre un lien en retour :)

Emmanuel a dit…

C'est fait! C'était prévu, d'autant plus que ton article est ecrit avec une belle plume et donne une bonne vision globale du sujet. N'étant pas aussi prolifique pour l'écriture je garde toujours un sujet interessant pour publication en milieu de semaine :)

Le prochain débat télévisé du GOP est prévu pour le 5 août maintenant et l'on espère bien qu'il aura autant d'impact que le 2eme débat suite à l'altercation avec Giuliani.

Anonyme a dit…

Une analyse assez pertinente pour comprendre pourquoi le créationnisme trouve un plus grand écho chez les protestants et musulmans que chez les catholiques ou les juifs
http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=610&Itemid=60

Anonyme a dit…

Une analyse assez pertinente pour comprendre pourquoi le créationnisme trouve un plus grand écho chez les protestants et musulmans que chez les catholiques ou les juifs
http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=610&Itemid=60

Lecoq Gilles a dit…

Bonjour,

En ce qui concerne l'interconnexion Religion-Pouvoir-Politique en ce moment aux USA, il faut quand même admette que Mr Bush a bien été élu et réélu grâce aux voix et au soutien sans faille d'une communaité évangéliste américaine très prosélyte. Alors de là à dire que celle-ci se sert de la politique pour arriver au gouvernail, l'inverse est tout à fait vérifiée et vérifiable. Et quand on voit dans quels extrémismes de tous bords cela entraîne une Nation, on ne peut que se réjouir quand celle-ci coupe tous les liens entre Foi et Pouvoir.Faudrait quand même arrêter de prendre des vessies pour des lanternes, de se prendre pour un quelconque Peuple Elu par un soi-disant Dieu Paternaliste et Tout Puissant, de croire que les USA sont la Nouvelle Terre Promise, et que le reste de l'Humanité n'a qu'à obeir à votre "sacro-sainte" loi du Far-West.
Tout ceci, évidemment n'engageant que moi, pauvre petit frenchie, habitant d'une vieille nation sur un vieux continent.
G.Lecoq.

Anonyme a dit…

^^ nice blog!! ^@^

徵信,徵信,徵信,徵信,徵信,徵信社,徵信社,徵信社,徵信社,徵信社,